Loi bancaire : une “retouche cosmétique” ?

Vous voulez savoir pourquoi le projet de réforme bancaire annoncé demain n’est qu’une « retouche cosmétique » à nos yeux et pourquoi il est nécessaire de réviser le texte? Pour résumer, voici les trois arguments clés de notre lettre ouverte adressée au Ministre Pierre Moscovici.
1. Les banques créent de l’argent quand elles font des prêts (oui, c’est comme ça que ça fonctionne !). Comme cette activité est essentielle pour la société, elle bénéficie d’une garantie de l’Etat en cas de faillite.

Le nécessaire débat européen

Actualités | Création monétaire | REVUE DE PRESSE | Vidéos

Le Conseil constitutionnel a décidé, jeudi 9 août, que l’adoption par la France du « Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de l’Union économique et monétaire » ne nécessite pas de réforme de la Constitution, et donc de référendum. Le simple rappel de l’intitulé de ce TSCG, traité élaboré de concert par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, montre l’enjeu historique de cette décision, plus politicienne que juridique. Face à la crise qui la mine, l’Europe nécessite un débat public. L’éviter, c’est lui rendre le pire service et, de ce déni de démocratie, l’idéal européen sera la première victime. Parti pris.

La «compassion» de Christine Lagarde et la spoliation du peuple grec

Actualités | Création monétaire

Les Grecs sont en colère : ils se sont sentis «humiliés» par les propos tenus par Christine Lagarde, ce week-end. La directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI) avait estimé, dans un entretien accordé au «Guardian», que les Grecs devraient «commencer par s’entraider collectivement» en payant leurs impôts, se disant moins préoccupée par leur sort que par celui des enfants du Niger.

Dette : mythe ou réalité ?

Actualités | Création monétaire | NET | Vidéos

La dette, tout le monde en parle ! Mais, est-elle si élevée ? Est-elle si dangereuse ? La seule solution pour y remédier passe-t-elle par une réduction drastique des dépenses publiques ? Qui nous prête de l’argent ? Dans quelles conditions ? Comment faire pour sortir de là ?

Voici une petite animation de 5 minutes qui tente de répondre à ces principales questions. Elle devrait vous permettre de mieux comprendre les problématiques posées et de connaitre nos propositions pour y remédier.

Citoyens grecs et irlandais, refusez l’austérité

Actualités | Création monétaire | REVUE DE PRESSE

« En votant “non” au Pacte budgétaire lors du référendum prévu le 31 mai ou en élisant le 17 juin une majorité de gauche hostile au « mémorandum », (…) les peuples irlandais et grec rendraient un immense service à toute l’Europe. » Par Thomas Coutrot, David Flacher, Pierre Khalfa, Catherine Lebrun, Damien Millet et Michel Rousseau, membres du Collectif national d’audit citoyen de la dette publique.

Une crise des recettes, pas des dépenses

Actualités | Création monétaire | NET

La dette ne s’est pas creusée à cause d’un dérapage des dépenses comme on veut nous le laisser croire. Au contraire, elle s’est constituée à partir d’une réduction volontaire des recettes. Le poids de la dette est tel que le remboursement des intérêts représente près de 50 milliards d’euros par an.

Pour sortir de cette crise, il faut d’abord autoriser les États à emprunter directement auprès de la Banque centrale européenne plutôt qu’auprès des banques et des marchés qui s’enrichissent au passage. Ensuite, il faut stopper les exonérations massives d’impôts pour les plus fortunés et les plus grosses entreprises. Il ne s’agit pas de faire la peau aux plus riches mais bien de faire contribuer chacun à hauteur de ses moyens.

6 idées reçues sur la dette publique

Actualités | Création monétaire | NET

Le collectif pour un audit citoyen de la dette publique;

D’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ? Ces questions, de plus en plus nombreux sont ceux qui se les posent. Dans toute l’Europe et en France un large débat démocratique est urgent, car les réponses apportées à ces questions détermineront notre avenir.

C’est pourquoi des citoyens, organisations syndicales et associatives, soutenus par plusieurs formations politiques, ont décidé de créer un collectif national pour un audit citoyen de la dette publique, afin de porter ce débat au cœur de la société.