LA DETTE ? UNE ARNAQUE.

Rappel historique

En 1945, en nationalisant la Banque de France, le gouvernement décidait de restituer à la nation le droit de « battre monnaie », c’est à dire le droit de créer la monnaie qui irrigue notre économie et paie le travail de tous.

Rendue exsangue par la guerre, la France pouvait alors trouver l’énergie et l’argent nécessaire pour se reconstruire et mettre en oeuvre le programme du Conseil National de la Résistance. Ce qui valut à cette période qui s’étend de 1945 à 1973 d’être appelée les « Trente Glorieuses » en raison des progrès économiques et des conquêtes sociales importantes qui la caractérisent et que Sarkosy détricote allègrement. Elle ne fut pas cependant exempte de conflits sociaux. Ces « Trente Glorieuses », avec la modernisation du pays, les progrès technologiques accomplis, les conquêtes sociales obtenues, accompagnées d’une inflation importante, ont modifié la mécanique du profit capitaliste, qui n’était plus à l’avantage des rentiers.

Sarkozy et les médias: leurre de vérité

Actualités | REVUE DE PRESSE

Fasciné par la télé et la presse, le chef de l’Etat ne cesse d’intervenir dans les rédactions qu’il voudrait à sa botte, y plaçant ses amis ou réclamant la peau de ses ennemis. Une histoire d’amour et de haine qui a commencé à se retourner contre lui.

Paris, jeudi 29 mars 2007, au bout du long couloir gris qui, au rez-de-chaussée de France Télévisions, mène au plateau du 19/20. Un à un, il fixe ses interlocuteurs. Regard panoramique, il les dévisage. Silences. «Longs et glaçants», se souvient un témoin de cette scène de western spaghetti. Et puis il défouraille : «Décidément, il faut que les choses changent. Et croyez-moi, elles vont changer.»

Encore une fois, Nicolas Sarkozy vient de s’engueuler avec Patrick de Carolis et Patrice Duhamel. Là, c’était au sujet de l’Heure de vérité : alors candidat à l’élection présidentielle, il recommandait – fermement – aux deux dirigeants de la télé publique de reprogrammer le vieux débat politique des années 80 ; les deux bottaient en touche.

Contrôleur des Travaux Publics de l’Etat – Réformes catégorielles

Actualités | Fusion des corps

Concernant la catégorie C, que cela soit pour les camarades de la F.P.T. comme ceux de la F.P.E., l’ouverture du dossier statutaire pour cette catégorie est une nécessité, pour corriger les effets néfastes de la réforme « JACOB ».

Même s’ils sont moins perceptibles dans la F.P.T. (avec l’existence d’un grade supplémentaire) les frustrations sont grandes.

La réforme de la catégorie C, telle que nous la voulons, doit s’engager à partir d’une réflexion globale sur l’ensemble des catégories C, B et A pour assurer de meilleurs déroulements de carrière de la catégorie C vers la catégorie A.

Etats d’âme

Actualités

Contrôleur, ne complique pas la vie de ta directrice et contente-toi de ses foutus tableaux incompréhensibles. Le nouveau mode de paiement des nuits est socialement injuste. Il est fondé sur une programmation hasardeuse, mais là n’est pas l’important : l’important est de pondérer ta rémunération et faire ainsi quelques économies.

La DiRIF soutient … l’économie

Actualités

Dépenser plus, gaspiller plus.

La Direction Interdépartementale des Routes d’Île-de-France (DIRIF) paie des entreprises privées pour réaliser des prestations de service public qui incombent aux agents de l’État.

Ces prestations privatisées représentent un coût 4 fois supérieur aux mêmes prestations réalisées par les agents de l’administration.

Elections aux CTP des Directions Régionales d’Ile-de-France du 19.10.2010

Actualités

Le 19 octobre ont lieu les élections aux CTP des 3 directions franciliennes imposées par la réforme Fillon. Quelque soit leur statut ou corps d’origine, tous les agents affectés dans ces services doivent voter sur sigle syndical pour désigner les représentant(e)s des personnels appelés à siéger en CTP face à l’administration. Cette élection déterminera également la représentativité aux CHS.

Notre ministère, le MEEDDM, (s’)investit à l’étranger…

Actualités

Le Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de la Mer (MEEDDM) manquerait-il de ressources…? Rien n’est moins sûr. Si on vous maintient le contraire, n’en croyez rien.

Notre ministère s’investit allègrement et son personnel est largement mis à contribution à travers de nombreux échanges, fructueux, en France comme à l’étranger.